GPAA remporte le concours pour l’EHPAD des Essarts

27 février 2016

Les volumes construits sont volontairement découpés et contribuent à donner une échelle plus individuelle aux locaux. Cette fragmentation des volumes crée des percées visuelles multiples entre les espaces intérieurs et le paysage et génère ainsi un éclairement naturel de qualité pour l’ensemble des locaux.

La composition d’ensemble s’organise autour du lieu de vie situé au centre de l’établissement et connecté directement à l’ensemble des différentes unités fonctionnelles. Cet espace unique regroupant salons, salle à manger et salle d’animation est le lieu de croisement et de rencontre de tous les habitants. Il fonctionne comme la place du village au croisement de tous les flux. Largement vitré sur l’extérieur il se prolonge de terrasses sous pergolas qui permettent une utilisation variée des locaux en fonction des saisons.

Les unités d’hébergement se développent autour d’un patio central qui irrigue le coeur des «maisonnées» de lumière naturelle et permet une organisation «en boucle» des circulations en évitant l’effet de couloirs sombres et linéaires: chaque chambre a une vue sur le paysage lointain et une intimité préservée des vis-à-vis. L’attention portée à la relation des espaces avec l’extérieur a initié un traitement particulier des façades sous forme de balcons individuels et intimes formant filtres au rayonnement direct du soleil. Cette réponse fonctionnelle (balcons, auvents) paricipe à l’identité de la résidence et déroule un feston décoratif qui identifie les unités d’hébergement.

Le vecteur qui relie la Lumière et le Confort est l’Enveloppe : celle-ci permet d’aboutir à des solutions d’échange entre le bâtiment et son milieu. Les bâtiments sont isolés par l’extérieur et recouverts d’un bardage en plaquettes de briques. Une proposition de polychromie permettra de différencier les volumes par la couleur des briques et renforcera l’identité des différents espaces.

L’enjeu humain du nouveau projet, depuis les lieux d’accueil jusqu’au sein même de l’établissement, se traduit par la qualité des espaces: les différents aménagements proposés acquièrent leur qualité propres grâce à la diversité des ambiances lumineuses, des transparences et des échappées visuelles sur l’extérieur qui leur sont apportées.

Les aménagements paysagers et jardins sont traités avec soin et se composent de strates végétales simples et résistantes.

Le projet architectural part du réel pour le faire peu à peu évoluer vers un meilleur équilibre environnemental qui redonne leur place à l’espace, à la lumière, à l’eau. La nouvelle Résidence St Vincent de Paul se glisse dans le site et s’ouvre sur le paysage.