GPAA | 2 Maisons d'accueil spécialisées, Allonnes et Le Mans - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-481 wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"

2 Maisons d’accueil spécialisées, Allonnes et Le Mans

2 fois 50 lits

Maître d’ouvrage : Centre Hospitalier Spécialisé de la Sarthe

Programme : construction de deux MAS identiques sur deux sites différents, chacune comprend : 5 unités de 10 lits / bassin aquathérapie salle polyvalente / locaux administratifs / locaux de soin

Calendrier : livré en septembre 2006

Surface : 6 000 m2 (3 046m2 SHON chaque MAS)

Coût : 9 147 000 € HT valeur mars 2004

Co-traitants : Serba structures / Gantois fluides / J.M. Laplace économiste

Caractéristiques techniques : couverture et bardage zinc / bardage courbe acier laqué / bardage plan acier Sauterne 400

 

Lorsque le centre hospitalier spécialisé de la Sarthe lance le concours pour la construction de ces deux Maisons d’Accueil Spécialisées, il demande d’emblée que les deux établissements soient identiques, malgré la différence des sites d’implantation. L’une

doit en effet s’installer dans le quartier de la gare du Mans, sur les bords de l’Huisne,

en périphérie des bâtiments très ordonnancés du centre hospitalier spécialisé.

L’autre s’implante sur le site d’Allonnes, situé aux faubourgs de la grande ville mais marqué d’une atmosphère de campagne et de sous-bois.

Le maître d’ouvrage tenait à éviter toute identification négative du site périphérique d’Allonnes par rapport à celui plus urbain du Mans. La démarche a consisté à prendre un des deux sites comme référent et à le « copier coller» sur l’autre site, s’ouvrant à une dimension « non-exclusive » du paysage.

Prenant appui sur le parcellaire propre au Mans (les lanières des Mancelles), le projet installe les cinq maisons qui constituent le programme de la MAS sur une orientation

Nord/ Sud parallèlement au cours de la rivière. Cette disposition a favorisé l’identité d’un lieu central, espace en creux comme le contre-point des façades construites : l’une face à la ville qui présente son « vis à vis » et préserve l’intimité des arrières plans, l’autre face à la rivière qui dialogue avec le paysage plus vaste et contient le site intérieur dans son cadre ainsi formé.

Le jardin central, ou agora, devient le lieu de toutes les activités communautaires : il est bordé des espaces d’animation qui pourront ainsi se développer sur des terrasses extérieures à la croisée de tous les chemins. Les chambres sont apparentées à des maisons installées sur leurs parcelles. Les maisons sont regroupées autour d’un jardin ou place centrale. Le village est créé, mais l’échelle est miniaturisée.

Les unités d’habitation sont recouvertes d’un bardage zinc prépatiné quartz. La salle polyvalente, située au centre du jardin est recouverte d’un bardage métallique en acier coloré. Les couleurs achèvent de faire de la M.A.S un lieu de vie plus qu’un strict espace hospitalier, tandis que les toits des unités d’habitation émergent du paysage comme ceux d’une petite ville. Chaque chambre est recouverte d’un toit et possède son puits de lumière (cheminée), percée zénithale qui offre une possible lumière du Sud.

 

Leave a Comment

GPAA | 2 Maisons d'accueil spécialisées, Allonnes et Le Mans - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-481 samba_theme samba_left_nav samba_left_align wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"