GPAA | Lycée Louise Michel, Champigny sur Marne - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-3507 wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"

Lycée Louise Michel, Champigny sur Marne

Maître d’ouvrage : Région Ile de France

Programme : Restructuration lourde du lycée Louise Michel (GPAA) et extension du lycée Langevin Wallon (Palast)

Calendrier : concours non lauréat, décembre 2017

Surface : 10 000m²

Coût: 30 500 000€ HT

Co-traitants : Palast (architecte co-traitant)/ VPEAS Economiste/ SCE BET HQE-Fluides- Paysage/ Bordas Peiro BET Structure

Caractéristiques techniques :Parements terres cuites: tuiles écailles émaillées brillante et mates

 

Les deux établissements, séparés fonctionnellement, occupent deux grandes parcelles constituant une même emprise visuelle au cœur du tissu pavillonnaire de Champigny. Le projet ouvre physiquement et visuellement les deux établissements afin de créer une même entité paysagère et urbaine afin d’intégrer les bâtiments existants.

La composition d’ensemble crée des percées visuelles entre les espaces intérieurs et le paysage et génère ainsi de multiples transparences.

L’implantation choisie pour le bâtiment principal permet sa réalisation tout en garantissant le fonctionnement des bâtiments existants durant les travaux. Il est composé de deux volumes en équerre et se développe sur deux rez-de-chaussée et trois niveaux supérieurs. Le « glissement » du volume supérieur sur l’assise basse de la construction offre des réelles opportunités. Le volume principal a été fragmenté dans sa grande longueur par des espaces de respiration traversants qui atténuent la linéarité du plan et proposent un front bâti décomposé en plusieurs volumes. De nombreuses transparences créées de multiples échappées visuelles procurant une perméabilité au nouveau lycée.

Le projet s’insère dans un quartier au tissu hétérogène et à l’identité néanmoins bien marquée par la présence de la brique ou de la tuile. En continuité avec la ville, le bâtiment se couvre d’un parement de terres cuites. L’utilisation de tuiles en écailles émaillées vient radicalement transformer la perception du volume et lui conférer plus de légèreté.

GPAA | Lycée Louise Michel, Champigny sur Marne - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-3507 samba_theme samba_left_nav samba_left_align wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"