GPAA | Pôle Femme-Enfant, Chartres - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-519 wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"

Pôle Femme-Enfant, Chartres

90 lits

Maître d’ouvrage Centre Hospitalier de Chartres

Programme gynécologie-obstétrique / suite de couches normales / grossesses pathologiques / post-partum médicalisé / hospitalisation et HDJ

de gynécologie / bloc accouchement / consultations externes et explorations fonctionnelles / pédiatrie : urgences et hôpital de jour pédiatriques

consultations externes / hébergement pédiatrique / néonatalogie

Calendrier livré en avril 2002 / Surface 8 000 m2 / Coût 7 265 000 € HT

Co-traitants OTH centre BET TCE / cabinet Laplace économiste

Caractéristiques techniques bardage zinc naturel / béton brut et lasuré / enduit Marmorella, finition cirée

 

A Chartres il y a une cathédrale, mais aussi une autoroute et une rocade. C’est de ce côté-là que se situe la future maternité, en extension de l’hôpital existant.

Implanté sur la trame même du bâtiment existant, le pôle femme-enfant vient d’abord faire « coulisser » sa façade principale devant la façade existante : léger décalage des volumes qui viennent coexister sans conflit.

En contrepoint, plus loin derrière dans la perspective, un deuxième volume, à l’identique, se glisse un peu plus en avant. Entre ces deux volumes, un monde intérieur se développe, bien protégé : pavillons abrités sous toiture, recouverts d’un manteau de zinc clair dont chaque façade décline un registre différent, tableaux abstraits, ouvrant des regards discrets sur un jardin calme dont la composition paysagère agrémente les parcours intérieurs.

Constamment contrarié au cours des études et du chantier, ce projet finira par être nominé pour le prix de l’Équerre d’Argent du Moniteur.

La façade existante est présente dans sa masse, l’autre joue de ses boîtes colorées pour introduire un effet de légèreté, mais les proportions sont similaires et se répondent en verticales et en horizontales : il s’agit bien d’une « extension ».

Entre la façade principale et la façade arrière, un monde intérieur se développe, protégé dans les pavillons de zinc éclairés d’un patio central. La façade arrière fait dialoguer la matière brute du béton avec les lamelles vitrées des châssis nacco et les couleurs des stores, créant une ambiance calme propice au repos, en contrepoint des couleurs vives de la façade principale.

 

Leave a Comment

GPAA | Pôle Femme-Enfant, Chartres - GPAA
class="pirenko_portfolios-template-default single single-pirenko_portfolios postid-519 samba_theme samba_left_nav samba_left_align wpb-js-composer js-comp-ver-5.6 vc_responsive"