École Centrale – Bâtiment d'enseignement et recherche

Nantes (44)

L’École Nationale Supérieure Maritime rejoint le campus de l’École Centrale Nantes, construit en 1976 par Louis Arretche. Le projet, confié à GPAA architectures, porte sur la construction d’un nouveau bâtiment de 4000 m2 et son intégration au sein du campus (16 ha).

L’implantation du projet prend appui sur quatre alignements qui définissent sa géométrie. L’objectif : préserver la trame originelle initiée par Louis Arretche, mais aussi l’espace boisé classé au sud de la parcelle. Les passerelles d’accès, reconstruites à leur emplacement initial, font le lien avec les bâtiments voisins et conservent le principe de circulation d’origine.

 

Modulable et évolutif

 

Afin de révéler et de renforcer le dialogue avec la composition d’ensemble du campus, le choix a été fait d’identifier clairement le nouveau bâtiment. Les façades, en aluminium brossé, jouent avec la lumière et reflètent l’environnement, à l’instar des façades vitrées historiques.
La structure béton poteaux-poutres offre une souplesse d’adaptation aux évolutions futures du fonctionnement de l’établissement. Les espaces ont été pensés pour être modulables et évolutifs.

 

L’organisation fonctionnelle se veut la plus compacte possible. Le bâtiment se développe sur trois niveaux : deux circulations longitudinales, à chaque niveau, complétées par des volées d’escaliers superposées, permettent une meilleure répartition des flux. L’atrium central, baigné d’une lumière naturelle, se déploie sur les trois niveaux. Cet espace décloisonné, propice aux échanges et aux apprentissages, dilate l’espace et fédère de nouvelles pratiques.

Maître d'ouvrage : Rectorat de Nantes
Programme : Bâtiment d'enseignement et recherche destinée à l'École Centrale et l'École Nationale Supérieur Maritime (ENSM) situé sur le Campus de l'ECN réalisé par l'architecte Louis Arretche
Type : Neuf
Coût : 7,10 M€ HT
Année : 2022
Surface : 4 090 m²
Statut : Chantier
Caractéristiques environnementales : RT 2012 – Niveau E3C1
© Bruno Douliery
Lire la suite
Fermer